jeudi 5 mars 2009

L'animisme ou l'enfance retrouvée



L'enfance retrouvée...voilà cette phrase trouvée au détour d'une page internet et qui résume très bien mes croyances.

On dit souvent que l'enfant vit dans son monde imaginaire, mais aussi qu'il ressent et perçoit les choses qu'il a tendance à perdre en grandissant. Tant qu'il n'est pas conditionné à croire dans telle pensée, doctrine ou dogme, l'enfant se fie à ses ressentis, ne se préoccupant pas si ce qu'il voit, ressent est vrai , faux , normal ou anormal... Pour moi l'animisme c'est ça, se fier à ses ressentis sur ce qui nous entoure, sur ce qui se passe autour de nous au delà du monde visible et matériel.

Comment résumer ses croyances et ses ressentis sans leur faire perdre leur sens et les dénaturer. C'est une chose bien difficile.
Pendant des centaines d'années, les grandes religions ont appris aux hommes qu'il fallait penser et croire de telle façon, que toutes croyances contraires étaient primitives et à abolir... et aujourd'hui leur vie est conditionnée en fonction...Mais j'y reviendrai plus prochainement. Actuellement la science, une des nouvelles grandes religion en puissance, nous inculque de nous méfier de nos ressentis qu'ils peuvent être trompeurs....
Mais qui décide de la norme, de ce qui est juste ou pas, de ce qui existe réellement ou non. Qu'est-ce que la réalité? N'en existe-t-il qu'une? Je pourrai disserter des heures dessus.
Mais il suffit parfois d'observer un chat pour se rendre compte que sa réalité n'est sans doute pas la notre... est-ce son cerveau qui lui joue des tours quand il chasse une proie invisible à nos yeux ou voit-il ce que nous ne voyons pas...?
Nous pouvons nous poser les questions longtemps, mais lui, une chose est sure c'est qu'il ne s'en pose pas à ce sujet.Pour lui cela est point.

Autrefois, comme disait l'histoire, il existait, des peuples, et il en existe encore quelques-uns aujourd'hui, mais si peu, sachant observer, écouter leur environnement et les animaux le peuplant. Vivant le plus possible en harmonie et en accord avec la nature, sachant la préserver, la respecter et la vénérer dans ce qu'elle a de plus sacrée. Un respect et un amour pour toute forme de vie. Même si certains peuples devaient ou doivent tuer pour se nourrir , ne pouvant faire autrement pour subvenir à leur besoin, à cause du climat ou des conditions de vie, (car en dehors de ça beaucoup de peuples ont été de simples cueilleurs se nourissant de fruits et de végétaux) ce n'est jamais de façon excessive et toujours avec la conscience de prendre une vie et non pas juste un abbatage inhumain et insensé. Leur croyance sont liées à cette nature, à ces animaux, aux cycles de la vie. Entre parenthèse la plupart des fêtes chrétiennes célébrées aujourd'hui ne sont que des reprises afin d'éradiquer des fêtes beaucoup plus anciennes s'accordant avec les rythmes de la nature, mais j'y reviendrai une autre fois là aussi.

La nature à mon sens recèle bien des mystères, elle nous parle à sa façon, mais nous ne savons plus écouter, voir, ni plus être en contact ave la terre, les arbres... nous en sommes coupés par nos murs de bétons, nos étages qui nous éloignent encore plus de la terre...ce qui explique bien des choses sur le mal être de beaucoup de personnes...la perte de sens et de repère naturel.
Bien des choses à mon sens ne s'expliquent pas de manière rationnelle, mais cela peut faire peur à qui veut pouvoir tout contrôler, tout savoir. Les rêves ont tout aussi leur importance pour moi, par rapport à ce qu'ils nous apprennent sur nous .Mais aussi parce que je pense qu'ils peuvent être des portes vers d'autres mondes , même si ça peut paraitre étrange dis comme ça. Le chamanisme et le rôle du chaman est très lié à tout ça, mais il me manque de temps pour rentrer dans les détails maintenant.




Tout ce que je peux dire, c'est que mes croyances sont au delà de tout dogmes, personne ne m'a dit de penser ou de croire de telle façon, je les laisse juste s'exprimer en moi, j'essaye d'écouter mes ressentis par rapport à ce qui m'entoure, de les laisser vivre et tout en gardant les pieds sur terre je sens que tout ce qui peut arriver, ce que l'on peut voir, entendre n'est pas toujours que le fruit de notre imaginaire, de notre folie ou que sais-je encore, et quand bien même....

3 commentaires:

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Pascal a dit…

J'aime beaucoup ton article, sincère et plein de sagesse, beaucoup de gens qui croient tout savoir devraient méditer là-dessus :)

Karine a dit…

Tres belle vision :) Un texte plein de promesses (et de tristesse en regard aux humains que nous sommes) a mon sens!