mercredi 29 avril 2009

Faire prendre conscience?


Comment faire évoluer les mentalités? Comment faire prendre conscience?
Comment tenter de faire comprendre que nous en sommes dans un monde où tout tend à être conditionné et où la désinformation règne en maître?
Je tente ici , avec mes pauvres moyens, de montrer du doigt certaines choses, que ce qu'on veut bien nous dire dans les médias, que ce qu'on veut le plus souvent nous faire croire depuis qu'on est né, n'est bien souvent que des conditionnements créés et véhiculés consciemment ou non pour nous rendre plus malléables, plus soumis et plus productifs.

On désinforme, on crée la peur, on la médiatise, on construit des boucs-émissaires pour dévier la cible des vrais responsables, on impose des modes de vies comme seul exemple valable, tout ça pour créer une pensée unique qui fait marcher le système....
On impose le manichéisme: les bons et les mauvais d'un coté comme si tout était si simple. Et si on tente de comprendre le coupable jugé d'avance avant tout soupçon d'innocence...c'est que l'on devient son complice. Comprendre ne veut pas dire accepter et cautionner, mais est-ce trop difficile à admettre?

Mais je me rends bien compte que peu de gens veulent en parler et écouter. Ils préfèrent ne pas réfléchir, rester dans leur vie, parce que ça leur "prend la tête". Moi ,tant que je serai dans cette société parce que c'est difficile de faire autrement, ce qui me prendra la tête, c'est tout ça justement, ce sont tous ces conditionnements, tous les dégâts dont ils sont responsables mais que peu veulent remettre en cause. On m'a déjà dit que je réfléchissais trop...ah oui excusez moi, je vais aller me faire changer mon cerveau de suite...oui c'est vrai peut-être que je serai plus heureuse si je voyais moins comment va le monde, si je percevais pas ce que je perçois...mais jusqu'à présent je sais pas faire même en m'isolant, je sens et je vois. Je dirai même que plus on s'isole, plus on observe, et plus on voit les dysfonctionnements de la machine et moins on a envie d'en être un des rouages...Ce qui revient parfois à une forme de mort sociale...Mais moi cette société elle me donne pas envie...Et c'est pas qu'on a pas envie de vivre. Au contraire j'ai envie de vivre et non pas de survivre dans cette mascarade...

Alors quand j'en ai assez de voir le monde qui continue de maltourner, je me réfugie dans mon monde histoire de me ressourcer parce que rien ne sert de toujours vivre dans la révolte...mais y'a toujours quelque chose qui vous rappelle à la réalité , pour soi ou pour les autres et j'arrive pas à y être insensible et à ne pas au moins tenter de le dénoncer...

Heureusement il existe quelques personnes capables de comprendre, capables de discuter de ça et de savoir de quoi je parle....mais les autres...
On les lasse, on les ennuie, on exagère...
C'est pour ça que parfois je me demande à quoi ça sert de parler, de dénoncer, si au final c'est juste revenir à être perçu comme quelqu'un de désabusé à qui ça va passer... Désabusée oui je le suis, mais on l'est quand on est devenu lucide...alors il vaut mieux quoi redevenir aveugle? Sourd? Muet?...



Moi ça je peux pas...j'y arrive pas...


Mais parfois je me demande quand même à quoi bon...qu'est-ce que je peux y faire moi petite fourmi dans cet immense univers....

Tiens un petit clip de Cabrel pour l'occasion:

6 commentaires:

France a dit…

Merci à toi de me faire encore ecouter cette chanson que j'aime beaucoup

Karine a dit…

Juste esperer que la petite graine deposee par chaque personne qui partage cette volonte en fasse pousser qq autres; je sais; c'est un gros gros espoir mais c'est la seule facon de ne pas s'opposer trop fort au grand mur.
Du mal a m'exprimer ce soir, desolee :s
bisou

Lalwende a dit…

Pourtant c'est très clair Karine et je vois que tu partages mon message ;)

De rien France, malheureusement et étrangement (hum..) elle est peu médiatisée cette chanson de Cabrel.

nasbbga a dit…

Il y a beaucoup de vérité et pour bien du monde. Il préfère faire les autruches que de regarder la réalité de la vie.
Réfléchir, c'est dur à la longue, hihihi et prendre conscience des certaines choses et est encore pire ... alors les gens préfèrent fuire que de regarder la réalitée en face et laisse aux autres le soin de les conduires et de pensez pour eux.........

Dave a dit…

Et oui, il y a pléthore de gens qui marchent sans voir, qui ne veulent pas "se prendre la tête" (l'expression par excellence des écervelés), ne surtout pas trop réfléchir ni savoir. Je les fuis comme la peste. De toutes les façons, je ne suis guère de bonne compagnie pour eux, pas assez futile et léger.

Lalwende a dit…

On les fuit ou ils nous fuient aussi, à croire que certaines vérités et réflexions dérangent...